Plateforme ATL Logo

« Tout seul on va plus vite,
Ensemble on va plus loin ! »

Ce jour heureux ! - Billet

23 / novembre / 2017 - À lire - Olivier Geerkens - Coala asbl

Précisions :

  • Ce texte a été proposé comme introduction à la journée extrascolaire-ATL du 21 octobre au Salon Education à Charleroi par Olivier Geerkens.
  • Il a été repris ensuite pour l’EDITO du n°88 du trimestriel de l’asbl COALA dont le dossier traite des stages pratiques dans le cadre des formations à l’Animation. A découvrir ici

Le texte

Ramenons une année de la vie d’Aurélien, 10 ans,… à une journée ; 365 jours en 24h !
Enlevons-lui les 10h de sommeil bien nécessaires pour se reposer et rêver des bonnes expériences passées et à venir.
Durant ses 14h d’expériences quotidiennes, il va grandir et se construire auprès de sa famille, d’enseignants… mais aussi d’accueillants, animatrices, monitrices étiquetés "ATL" (Accueil durant le Temps Libre, dénomination officielle reprenant tous ces temps d’enfance encadrés hors responsabilité d’enseignants ou de parents. (Voir aussi Décret ATL - 2003 et le dossier du ChoCOALA-gom #86 "Il est libre Max")).

À l’école, avec une de ses institutrices, c’est 181 jours. 8h30-12h, 13h-15h30… sauf le mercredi. à l’échelle de la journée d’Aurélien, cela correspond à un peu moins de… 3h !
Avec ses frère et sœur, ses parents, ce sont les repas du matin et du soir, les vacances familiales - il a de la chance -, des moments de complicité - dehors, autant que possible -, la TV, les aventures dans sa chambre, les discussions en voiture-taxi… et ailleurs, la lecture avec Papa ou Maman avant d’aller dormir. Il y a aussi les fêtes familiales et les visites culturelles avec Parrain ou Marraine - quand je vous disais qu’il a de la chance... Cela correspond à 5h de sa journée.
Le reste du temps ?
Aurélien, comme tous les enfants, grandit au sein d’un 3e espace d’éducation : il va à l’accueil extrascolaire - parfois le matin, souvent le "soir"-, aime le basket et ses amis du club, participe avec plaisir à un mois de plaine de vacances et une semaine de stage à Carnaval, fréquente deux fois par semaine une EDD, participe à quelques animations proposées par la ludothèque (surtout) mais aussi des asbl ici et là. Il vivait aussi des animations en mouvement de jeunesse, un dimanche sur deux, mais il a décidé d’arrêter, "cela faisait trop !" a-t-il dit.
à midi, il mange à l’école avec ses amis… et Elise ou Marceline dont il me raconte parfois quelques situations qui l’ont marqué.
Si vous avez suivi, cela fait 6h…
Le double des 3h quotidiennes d’enseignement.
Pourtant, aujourd’hui encore, certains continuent de penser que ce que vit Aurélien durant ces 3 heures sont les seules qui ont de la valeur…

Retour aux articles

Contactez-nous

S'inscrire à la newsletter

Avec le soutien de

  • logo_wallonie.png
  • logo-fwb.png
  • one_haut.jpg